EXPERTISE

Flèche Kanak_3 copie.jpg

Membres de la Compagnie Nationale des Experts, spécialistes reconnus des cultures matérielles anciennes d’Afrique et d’Océanie, Charles-Wesley Hourdé  et Nicolas Rolland se tiennent à la disposition de tout ceux - collectionneurs ou ayant-droits - qui désireraient expertiser ou vendre les objets qu'ils ont acquis ou qui leurs ont été transmis.

Connaître et valoriser votre collection

Une collection est bien souvent l’œuvre d’une vie, nourrie par la passion de celui qui a, dans un processus souvent mystérieux – presque mystique – réuni les objets un à un, pour les faire dialoguer entre eux, dialoguer avec eux. Mais quel autre destin pourrait être celui de la collection que de retourner à son chaos d’origine ? Les collections se font et se défont. Elles vivent, évoluent, se transforment, parfois se transmettent, souvent meurent. Dans ce processus complexe où se pose la question cruciale de l’avenir de la collection, les collectionneurs ou leurs ayant-droits ont besoin d’être accompagnés, informés, orientés.

Objets de famille

L’histoire des objets d’art est mouvante et parfois tourmentée, en particulier lorsqu’il s’agit des productions matérielles venant d’Afrique ou d’Océanie. Voyageurs, fonctionnaires ou commerçants européens se sont de longue date établis dans ces pays lointains qui, pendant trop longtemps, ne furent considérés que sous le prisme de la colonie. Les objets, sculptures, témoignages matériels ont suivi les hommes dans le sillage de leurs échanges et, parés de l’aura des souvenirs, se sont invités dans nos intérieurs occidentaux. Ici, on a bien souvent oublié leurs titres, leurs fonctions, leurs parcours. Délocalisés, ils ont acquis de nouveaux statuts – objets de collection, œuvres d’art – et de nouvelles valeurs - celles du marché. Des collections se sont formées, à toutes époques, et se sont transmises. Mais les savoirs et les connaissances souvent se sont perdus ou altérés.

Expertiser les productions matérielles anciennes d’Afrique et d’Océanie, c’est d’abord les replacer dans leur contexte originel, leur histoire, et ainsi leur témoigner le respect qu’ils méritent. C’est ensuite mieux les considérer dans le contexte du marché : leur donner un nom et une valeur.